10 octobre 2022

 Cérémonie en souvenir de Robert BELLENGER

Ancien cimetière de ROISSY

A partir de 14 h 30

 

 

Déroulement :

 Porte-drapeaux au Garde à vous !

- Présentation de la cérémonie par J.P. BARNET, secrt gnral UNC 77

- Dépose de la plaque en souvenir de Robert

- Dépose de la gerbe de fleurs au nom de l'UNC 77

 Porte-drapeaux au repos

- Discours de Mme Catherine RAMOS, fille de Robert

- Discours du Président de l'UNC 77 L.R THEUROT

- Discours de Mr Bouchard, Maire de ROISSY en Brie

Salut des porte-drapeaux


Discours du Président Louis-René THEUROT

 

Robert, un an déjà que tu nous as quittés. Un an, un siècle, peu importe, le temps passe inexorablement mais, ce qui importe, c’est le souvenir. Le souvenir de ce que tu as été, de ce que tu as fait. Certes, c’est tout ce qui, aujourd’hui, nous reste de toi. Mais ce souvenir, nous qui t’avons connu, nous devons l’entretenir, car il nous semble important que, tous, savent ce qu’a été ta vie, quels furent tes engagements.

Dés l’âge de 19 ans, tu devins combattant en t’engageant dans l’armée française. Tu servis d’abord au Maroc, puis au Vietnam et, enfin, en Algérie. Quand on devient combattant, on le reste pour toujours et c’est ce qui guidera ta vie. Après l’armée tu deviendras, bientôt, Gardien de la Paix, à la préfecture de police de Paris, où tu serviras pendant près de 30 ans.

Sans même attendre qu’arrive l’heure de la retraite, tu t’engageas dans la vie associative comme tu t’étais engagé dans la vie militaire.  Ce fut, tout, d’abord, en t’occupant de l’association des Anciens Combattants de la Police, et en t’investissant aussi dans l’orphelinat de la Police Nationale. Tu rejoindras, également, la cause humanitaire en adhérant à la Croix Rouge où, donneur de sang bénévole, tu seras décoré de l’insigne d’or. C’est, surtout, avec l’Union Nationale des Combattants que tu manifesteras ta volonté d’agir en assurant la présidence du département pendant 25 ans. Un quart de siècle, ce n’est pas rien ! Durant tout ce temps, tu t’y dépenseras beaucoup, et, jamais, tu n’épargneras tes efforts, pour faire vivre notre association. Tu en fus récompensé, en avril 2019, par la décoration de l’Ordre National du Mérite.

Se souvenir, c’est ne pas oublier ! Dirons certains… Mais, ce n’est pas si simple. Le souvenir c’est ce que nous venons de faire présentement en évoquant la vie de Robert. L’oubli c’est bien plus terrible, l’oubli nous mène à la négation même d’une existence. Ce n’est pas pour rien qu’un poète, ou un philosophe, peut-être, a dit : « L’oubli est une des plus pernicieuses maladies qui puissent ronger un peuple ».

A sa famille, à ses amis, à tous ceux qui l’ont connu, je dis : perpétuons son souvenir  et revivifions-le  en promettant de se retrouver devant sa tombe, le plus longtemps que nous pourrons, dans les années à venir.

Louis-René Theurot, 

 

Cliquer sur une photo ci-dessous pour l'agrandir.

Vous pouvez ensuite utiliser les flèches droites et gauches pour faire défiler l'album

Ou cliquer sur la flèche en haut à droite (petit triangle) pour passer en mode Diaporama.