UNC 77 – GROUPE DEPARTEMENTAL

11 OCTOBRE 2021 - Election d’un nouveau président départemental

 

Le 11 octobre au matin, le Conseil d’Administration (CA)  du département s’est réuni pour élire un nouveau  président en remplacement du regretté Robert Bellenger.

Louis-René  Theurot,  président par intérim depuis le décès de R. Bellenger, a bien voulu accepter la fonction de président départemental pour la Seine et Marne. Nous reproduisons, ici, les paroles prononcées par le nouveau président à l’occasion de cette élection :

Je vous remercie de me faire, ainsi, confiance. Je vais maintenant me présenter car, bien qu’étant adhérent UNC depuis 2000, certains d’entrevous ne me connaissent pas ou très peu.

Né en 1938, je suis entré à l’âge de 20 ans dans une entreprise dénommée Cie de machines BULL. Suit une interruption de 28 mois et 28 jours pour accomplir mon service militaire en Algérie de 1960 à fin 1961 au BF-ONU  (dit « Bataillon de Corée »).

Au retour, j’ai repris mon activité au sein de l’entreprise BULL,   apprenant peu à peu cette nouvelle discipline qui s’appela plus tard : informatique. Au bout de quelques années, j’y ai été nommé « Ingénieur maison » 

Plus tard  j’ai été embauché par une société américaine : HONEYWELL Société qui devint plus tard, par le jeu des rachats,  HONEYWELL-BULL. Les années s’écoulant, je restais toujours dans le même domaine d’activité et je terminais ma carrière professionnelle en créant ma propre société de logiciel, spécialisée dans la sécurité des sites militaires (Tel le Ministère de la défense).

J’ai pris ma retraite en 2003.

Depuis je participe, à titre bénévole, à plusieurs associations : Les Amis de la Forêt de Fontainebleau (promenades en forêt pour garder la forme),  l’Association Nationale du BF-ONU (les anciens du Bataillon de Corée) et, bien sûr,  l’UNC 77 (section de Roissy).

Il y a une dizaine d’années Robert m’avait confié la fonction de responsable Presse auprès de la Voix Du Combattant  (VDC). A cette occasion je lui ai proposé de créer un site Internet. Depuis je me suis efforcé d’aider Robert dans des taches administratives. En ce début 2021 je lui avais proposé de m’occuper de la trésorerie, l’érosion naturelle des anciens combattants obligeant de plus en plus à une « multifonctionnalité ».

Voila pour mon passé. Parlons maintenant, un peu, d’avenir …….

Ceux qui me connaissent ont peut-être déjà remarqué que je n’ai que peu de gout pour les contacts et les discours et,  là, je compte beaucoup m’appuyer sur les Vice-président(e)s à qui je demanderais de me représenter, le plus possible auprès des organismes officiels.

Pour le reste j’apporterai les précisions suivantes qui me serviront de guide dans cette gouvernance.

  • Je garderais toujours le souvenir de Robert et mon admiration, pour sa vie et son engagement de 25 ans au service de l’UNC 77. Bien sûr, j’aurais, sans doute, une autre conception de la Présidence.
  • Comme je l’ai déclaré, préalablement au conseil, je n’ai pu accepter cette fonction qu’après m’être assuré qu’au travers du bureau exécutif, je disposais d’une équipe sur laquelle je pouvais compter.
  • Je suis convaincu que le qualificatif d’APOLITIQUE, pour notre association, doit être, avant tout, respecté, bien que ceci ne soit pas toujours facile à réaliser.
  • Je pense aussi que, lors de nos cérémonies, nous devons plus associer les représentants de l’Allemagne (je suis un Européen convaincu).
  • De même, je serais favorable à des rapprochements avec d’autres associations d’anciens combattants (on peut rêver). Ceci tout en respectant ces deux dates symboliques mais particulièrement importantes pour nous UNC et anciens de l’AFN, que sont le 23 septembre (hommages aux Harkis) et le 5 décembre (commémoration de la fin de la guerre d’Algérie).
  • La crise due au COVID nous a montré qu’il est possible de sauver l’économie en se servant plus de l’outil informatique. C’est pourquoi, avec notre équipe, nous avons l’intention d’utiliser cet outil et d’en faire profiter au maximum notre association.

Voilà : Ce que je viens de dire, c’est un peu ma « déclaration de politique générale ». Pour le reste, nous aviserons.

Un dernier mot,  je mesure 1,91 m, alors ne dites pas que vous n’avez pas un président  à la hauteur….

 Louis-René Theurot